«

L’enseignement préscolaire pour relever le défi de la qualité

enfants asiatiquesLa 58e session ministérielle de la CONFEMEN s’est tenue à Bathurst au Canada Nouveau Brunswick, du 20 au 24 mai 2018 sur le thème : « Favoriser le développement de la petite enfance et garantir l’accès à une éducation préscolaire équitable et de qualité : un socle pour la réussite des apprentissages ». Cette rencontre ministérielle a connu un grand succès aussi bien sur le plan organisationnel que sur le plan technique.

Le Canada Nouveau Brunswick a mobilisé les moyens nécessaires pour rendre le séjour des délégations agréables et pour faciliter la réflexion avec des conditions favorables de travail. Au nom des ministres de l’Éducation, au nom de l’ensemble des participants et en mon nom propre, nous réitérons nos remerciements les plus chaleureux à l’honorable Brian Kenny, ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance et à toute son équipe pour l’accueil et la réussite de cette session ministérielle.

La conférence ministérielle a adopté le Document de réflexion et d’orientation sur le thème de cette 58e session ministérielle. Ce document est d’abord le fruit d’une large réflexion menée au sein des instances (57e session ministérielle en 2016 à Libreville, réunion du Groupe de travail des correspondants nationaux et du Bureau en 2017 respectivement à Dakar et à Cotonou). C’est ensuite le résultat des travaux menés par deux experts en développement et protection de la petite enfance et en éducation préscolaire. C’est enfin un travail de coordination et de synergie d’actions de toute l’équipe du Secrétariat technique permanent. Nous témoignons notre reconnaissance à tous ces acteurs pour la qualité du document et pour la richesse des contributions.

En effet, les échanges, les partages d’expériences qui ont suivi la présentation du DRO et les panels de discussions autour de trois sous – thèmes (les curricula pour les élèves du préscolaire ; la transition entre le préscolaire et le primaire ; la gouvernance et le financement du secteur préscolaire) ont permis d’enrichir le document et d’adopter des recommandations pertinentes dont la mise en œuvre contribuera au développement de l’enseignement préscolaire particulièrement dans les pays francophones du Sud. Ce thème de la session ministérielle est porteur d’enjeu et d’espoir, parce que la prise en charge de la petite enfance est l’un des déterminants d’assurance qualité de nos systèmes éducatifs.

Le présent numéro de confemen infos revient sur les grands moments de cette 58e session ministérielle, notamment la transmission par le Gabon des charges de président en exercice de la CONFEMEN au Canada Nouveau Brunswick et le recrutement du nouveau Secrétaire général de la CONFEMEN.

J’exprime toutes mes félicitations et mes encouragements à l’Honorable Brian Kenny, nouveau président en exercice de la CONFEMEN et au Docteur Abdel Rahamane BABA – MOUSSA qui me succédera au poste de Secrétaire général de la CONFEMEN que j’ai eu le plaisir d’occuper pendant 8 ans. En attendant de revenir sur le bilan de ma mission à la CONFEMEN, j’espère avoir donné le meilleur de moi pour cette noble et exaltante mission de développement de l’Éducation en Francophonie.

J’exprime également mes remerciements aux différents ministres de l’Éducation du Gabon qui ont assumé la fonction de président en exercice durant ces deux dernières années. La 58e session ministérielle a été l’occasion de reconnaître et de saluer les résultats obtenus au cours de ce mandat gabonais.  

Lien Permanent pour cet article : http://www.confemen.org/10789/lenseignement-prescolaire-pour-relever-le-defi-de-la-qualite/