«

»

Conférence internationale sur la relance de l’EPS à l’école

conférence EPSEn collaboration avec le Ministère du Tourisme, de la Culture et des Sports du Bénin, la CONFEJES et la CONFEMEN ont organisé à Cotonou, les 26 et 27 novembre 2018, la Conférence internationale sur la relance de l’Éducation physique et sportive (EPS) dans les différents ordres d’enseignement des Etats et Gouvernements membres de la Francophonie.

La conférence avait pour objectif de fédérer les décideurs politiques, les autorités académiques et les partenaires (sociaux, techniques et financiers) en vue de produire un document d’orientation et son plan d’action en faveur d’une relance, surtout qualitative, de l’enseignement de l’EPS dans les différents cycles d’enseignement.

Environ, une centaine de participants dont des ministres, des partenaires techniques et financiers, des experts nationaux et internationaux dans le domaine de l’EPS, des représentants des organisations internationales, notamment l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO), l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF), la Fédération Internationale du Sport Universitaire (FISU), la Fédération Internationale de l’Education Physique (FIEP), l’UNICEF, l’OMS, TV5 Monde, ont pris part à cette rencontre de haut niveau.

Une Conférence introductive présentée par le Consultant M. Adama Guiro SENE et portant sur « l’état des lieux de l’enseignement de l’EPS et du sport en milieux scolaire et universitaire dans l’espace francophone » a permis d’introduire les travaux, organisés sous forme d’ateliers.

Le premier atelier portant sur le thème « la formation des enseignants d’EPS non spécialistes au niveau préscolaire et primaire » a été introduit par un exposé de M. Alain LAITAT, Administrateur général du Sport de la Fédération Wallonie Bruxelles. Son intervention s’est articulée en deux parties. La première partie a porté sur des rappels théoriques qui ont contribué à animer les débats. La deuxième partie a présenté la situation de l’EPS en Fédération Wallonie-Bruxelles aux fins d’échanges de bonnes pratiques.

Le deuxième atelier a discuté du thème de la « valorisation de la fonction de l’enseignant de l’EPS ». Il a été introduit par une communication du Professeur Kossivi ATTIKLEME, Directeur de l’Institut national de la Jeunesse, de l’Education physique et sportive de Porto Novo au Bénin. Celle-ci a mis en relief les différentes valeurs fondamentales de l’EPS et celles portant sur son usage comme moyen didactique principal dans les systèmes éducatifs.

Le troisième atelier consacré à « l’apport de l’EPS à la santé et à la réussite scolaire » a été animé par Mme Eudoxie ADOPO, kinésiologue et professionnelle en relation d’aide à la « Méthode Ecoute Ton Corps » (METC). Sa communication est partie des conclusions de la recherche scientifique qui abondent dans le même sens : la pratique régulière de l’activité physique a des effets bénéfiques pour la santé globale de l’individu à tous les âges. Elle a mis l’accent sur la sensibilisation face à la méconnaissance de l’importance du volet santé de l’activité physique à tous âges.

Les travaux des ateliers ont été présentés et adoptés par la plénière à l’issue de laquelle des recommandations ont été formulées pour enrichir le document projet de Déclaration et son plan d’action.

Il convient de souligner que la cérémonie d’ouverture a été présidée par M. Oswald Homeky, Ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports du Bénin, en présence de M. Daouda AZOUPIOU, Ministre des Sports et des Loisirs du Burkina Faso, de M. Paulin DANHO, Ministre des Sports de Côte d’Ivoire, de Mme Véronique BRUNEAUX, Ambassadrice de France au Bénin, de M. Bouramah Ali Harouna, Secrétaire général de la CONFEJES, de M. Jacques Boureima KI, Secrétaire général de la CONFEMEN, de M. Yao IDO, Directeur du Bureau régional de l’UNESCO/Abuja et de M. Youssef ARRIF, Représentant de l’Administrateur de l’OIF. Toutes ces personnalités ont pris la parole pour saluer la tenue de la Conférence et situer les enjeux et les défis actuels qui commandent la relance de l’EPS.

La Déclaration issue de cette Conférence appelée « Déclaration de Cotonou » ainsi que son plan d’action seront adoptés par l’ensemble des ministres de la CONFEJES et de la CONFEMEN, en 2019, lors des prochaines réunions des instances des deux Institutions.

Lien Permanent pour cet article : http://www.confemen.org/10889/conference-internationale-sur-la-relance-de-leps-a-lecole/