«

»

Madame Salamatou SINGARE MAÏGA, correspondante nationale de la CONFEMEN au Mali

Mes premiers mots sont des mots de félicitations et de remerciements à l’endroit de la CONFEMEN pour nous avoir impliqués dans l’organisation de la première édition internationale du Concours des 10 mots.

En ce qui concerne le Mali, bien qu’ayant été sollicités tardivement pour des raisons administratives, les élèves ont montré un engouement très fort pour la participation au Concours. Compte tenu de ce constat, il serait souhaitable que l’on étende le Concours à d’autres pays de la CONFEMEN et, si possible, que l’on informe les correspondants nationaux (CN) dès le mois de janvier afin que toutes les dispositions soient prises pour impliquer le plus grand nombre d’élèves.

A mon avis, les objectifs du Concours sont nobles. Personnellement, j’avais des appréhensions quant à la perception que les jeunes pourraient avoir de la Francophonie. J’ai été très agréablement surprise lorsque j’ai parcouru les copies. Je  pense que la pérennisation de telles activités les amènerait à s’intéresser davantage à la Francophonie et à comprendre ainsi tous les enjeux. Il est à signaler cependant que la communication dans ce domaine doit être renforcée. Les CN doivent s’y  investir afin de vulgariser toute l’information sur la CONFEMEN. Pour ce faire, ils doivent disposer de l’information à temps.

Lien Permanent pour cet article : http://www.confemen.org/1909/madame-salamatou-singare-maiga-correspondante-nationale-de-la-confemen-au-mali/