«

»

Burkina : Communiqué de Presse du MENA

Une mission du Bureau Régional multi sectoriel de l’UNESCO, conduite par Madame Ann Thérèse NDONG Jatta séjourne à Ouagadougou depuis le 19 novembre 2012 afin de mener des discussions avec les acteurs de l’éducation.
La mission a eu des entretiens avec les autorités ministérielles en charge de l’éducation au plus haut niveau, Madame Koumba BOLY/BARRY, Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, Monsieur Moussa OUATTARA, Ministre des Enseignements Secondaire et Supérieur, les Secrétaires Généraux du MENA et du MESS, ainsi que d’autres techniciens du secteur de l’éducation, notamment les directrices et directeurs centraux.
Ces échanges ont porté essentiellement sur la portée et l’approche des interventions de l’UNESCO, le programme CapEFA, les résultats attendus, le calendrier de sa mise en œuvre, le suivi et l’évaluation.
Le CapEFA «  Renforcement des Capacités pour l’Education Pour Tous  » intervient dans le renforcement des capacités nationales dans les domaines prioritaires, comme celui des enseignants, dont bénéficie le Burkina Faso.
Le pays fait partie de ceux qui bénéficient de l’appui de l’UNESCO dans le cadre du renforcement des capacités des institutions et acteurs chargés de la formation et de l’encadrement des enseignants telle que projetée dans le Plan décennal (2011-2020). L’intervention de l’UNESCO positionnera les enseignants dans une vision holistique et systémique pour les former de façon à couvrir les besoins d’une éducation de base élargie de 9 à 10 ans ininterrompue.
L’UNESCO appuie également plusieurs domaines tels que la communication, l’introduction de modules de formation sur l’éducation aux médias dans les curricula de formation des institutions de formation des enseignants, l’application des TIC à l’éducation (enseignement à distance, création de plateforme électronique en utilisant des ressources éducationnelles ouvertes et les logiciels libres) en vue de faciliter l’accès aux savoirs des enseignants, des étudiants et des élèves et l’élaboration de stratégies de communication pour accompagner et renforcer les secteurs de l’éducation.
La nouvelle vision de l’UNESCO consiste en la mise en œuvre d’une stratégie à l’échelle continentale pour la paix et le développement durable à travers une approche multisectorielle.
Aux termes des échanges, la directrice Régionale du Bureau Régional multi sectoriel de l’UNESCO ,Madame Ann Thérèse NDONG Jatta, est très confiante quant au soutien des autorités en vue de la mise en œuvre et de l’atteinte des objectifs du projet. Elle a par ailleurs exhorté le Burkina Faso à prendre le leadership des interventions de l’UNESCO en travaillant avec tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux intervenant dans le secteur de développement socioéconomique.
La Direction de la Communication et de
la Presse Ministérielle du MENA 

Lien Permanent pour cet article : http://www.confemen.org/2829/burkina-communique-de-presse-du-mena/