«

»

PASEC : Évaluation diagnostique du système éducatif en Côte d’Ivoire

Les données de l’évaluation PASEC du système éducatif primaire ivoirien ont été récoltées entre 2008 et 2009 et la restitution des résultats a eu lieu à Abidjan en Avril 2012. L’analyse a permis de dégager des pistes d’action pour une amélioration de la qualité, mais aussi de connaitre la progression des acquis scolaires dans le temps, en lien avec les efforts du gouvernement dans la recherche d’une éducation de qualité pour tous.

La Côte d’Ivoire, qui avait bénéficié d’une évaluation PASEC en 1995-1996, a enregistré une baisse significative des résultats de ses élèves entre 1996 et 2009, et ceci en début comme en fin de cycle primaire. On constatera par exemple que les élèves de 5e année, en français, sont passés d’une moyenne de 45,3 sur 100 en 1996 à une moyenne de 29,2 sur 100 en 2009.

Par ailleurs, le système éducatif du pays est encore inéquitable. Ces résultats interviennent dans un contexte macroéconomique défavorable, caractérisé par une baisse du Produit intérieur Brut et des dépenses publiques d’éducation, mais aussi dans un climat de conflits politiques. L’évaluation a révélé de fortes inégalités selon le milieu socioéconomique de l’élève et les zones d’implantation des écoles sur le territoire. En zone rurale, les écoles disposent de moins d’infrastructures et d’équipement qu’en zone urbaine alors que les acquis des élèves y sont plus faibles. Les résultats des élèves sont particulièrement alarmants dans les régions du Man, de Bouaké et de Korhogo. Notons que ces régions ont été les plus marquées par la crise politique ivoirienne.

L’évaluation a également mis à jour plusieurs facteurs ayant un lien avec les performances scolaires.

Ainsi, quelques grandes recommandations ont été faites lors de la restitution, qui concernent notamment la création de salles de classe, le recrutement d’enseignants, le renforcement des capacités des enseignants, la sensibilisation des parents pour le maintien des enfants à l’école, la mise en place de systèmes alternatifs, la systématisation des évaluations, etc.

Mme KANDIA Camara, ministre de l’Éducation de la Côte d’Ivoire, a rappelé à l’occasion de la restitution que la qualité du système éducatif est l’un des principaux chantiers du gouvernement de son pays. La Côte d’Ivoire s’est engagée à poursuivre les évaluations PASEC dans le but d’améliorer le pilotage de son système éducatif et a d’ores et déjà souscris aux évaluations PASEC groupées de 2014. Pour accompagner le suivi permanent des acquis scolaires, le ministère de l’Éducation ivoirien a également mis en place une cellule d’évaluation. M. KI Boureima Jacques, Secrétaire général de la CONFEMEN, a félicité la Côte d’Ivoire dans ses efforts en faveur d’une qualité de l’éducation pour tous, et dans sa volonté de pérenniser les évaluations de son système éducatif.

Les données nationales de l’évaluation diagnostique du système éducatif de la Côte d’Ivoire sont disponibles sur demande à partir du lien ci-après : lien vers les données

Consulter le rapport d’évaluation de la Côte d’Ivoire >>

Lien Permanent pour cet article : http://www.confemen.org/3117/pasec-evaluation-diagnostique-du-systeme-educatif-en-cote-d%e2%80%99ivoire/