Objectifs et axes stratégiques

Avec la volonté de coopérer entre pays membres et d’intégrer les systèmes éducatifs dans le processus de développement, la CONFEMEN offre un cadre d’échange et de concertation à ses 44 états et gouvernements membres sur les différents systèmes en question et leur évolution.

 
 
Les objectifs de la CONFEMEN
  • Informer ses membres sur l’évolution des systèmes éducatifs et les réformes en cours ;
  • Nourrir la réflexion sur des thèmes d’intérêt commun en vue d’actions à mener en coopération ;
  • Animer la concertation entre ministres et experts afin d’élaborer des positions communes et de formuler des recommandations pour appuyer les politiques régionales et internationales en matière d’éducation.

La Conférence des Ministres de l’Education des pays ayant le français en partage se réunit tous les deux ans. Elle constitue l’instrument privilégié qui permet aux Etats et gouvernements du Nord et du Sud de conjuguer leurs efforts en vue de développer leurs systèmes éducatifs. Son rôle est d’orienter les politiques éducatives dans les pays ayant le français en partage, à travers les décisions et recommandations prises lors de la Session ministérielle.

A travers son Programme d’analyse des systèmes éducatifs (PASEC), créé en 1991 dans la foulée de la première Conférence mondiale sur l’éducation pour tous de Jomtien (Thaïlande, 1990), la CONFEMEN s’est doté d’un outil d’analyse et d’évaluation qui fournit aux décideurs des informations objectives pour orienter leurs choix en matière de politiques éducatives.

 
Les axes stratégiques de la CONFEMEN

La 50ème session ministérielle qui s’est tenue à Ouagadougou en octobre 2002 a élaboré un cadre d’action s’articulant sur quatre axes prioritaires, à partir desquels se définissent les stratégies globales de la CONFEMEN :

  • Promouvoir l’éducation pour tous dans le cadre de la lutte contre la pauvreté en contribuant au renforcement des capacités de négociation des Etats, en menant un plaidoyer convaincant dans les pays francophones et vis à-vis des institutions internationales.
  • Mobiliser et diversifier les ressources en faveur du secteur de l’éducation tant au plan national qu’international en organisant et en participant à des tables rondes réunissant les partenaires dans le but d’assurer une coordination plus efficace des aides allouées au secteur éducatif,en appuyant les autorités nationales à concevoir des stratégies de diversification des ressources aux plans local et national.
  • Viser à l’efficience dans l’utilisation de ses ressources en aidant à promouvoir les principes de bonne gouvernance dans la gestion des systèmes éducatifs ; à développer des politiques de ressources humaines qui visent l’amélioration de la qualité ; à la pérennité des systèmes éducatifs ainsi que la revalorisation de la fonction enseignante ; à mobiliser les acteurs et les différents partenaires de l’école en vue de l’appropriation des politiques mises en œuvre.
  • Développer le pilotage des systèmes éducatifs en assurant le suivi de la mise en œuvre des politiques éducatives dans le cadre des plans nationaux, en développant des outils d’évaluation, en favorisant les échanges de bonnes pratiques et en renforçant l’expertise dans les pays francophones, en réalisant des études thématiques et d’orientation.

Lien Permanent pour cet article : http://www.confemen.org/page-d-exemple/objectifs-et-axes-strategiques/