Décentralisation des systèmes éducatifs : retours d’expériences
29 avril 2010

Culture de consultation, de concertation et de dialogue politique : retours d’expériences

Innovations institutionnelles

- Association des cadres scolaires du Québec. La démocratie scolaire, décembre 1995 http://www.acsq.qc.ca/down/39658.pdf Consulté le 21 avril 2010

La démocratie scolaire est un sujet à la fois important et délicat. Elle concerne un des éléments les plus anciens de notre organisation sociale et questionne en même temps nos valeurs les plus actuelles. Les cadres scolaires ont, à certains égards, des motifs d’être fiers d’appartenir à une organisation démocratique. Mais en même temps, ils constatent les limites et les travers des institutions actuelles. Toutefois, un constat fait consensus : c’est toujours la qualité des personnes présentes aux diverses instances qui, en bout de course, fait la différence. Le mémoire de l’ACSQ aborde les trois grands thèmes : le processus électoral, ses forces et ses faiblesses, la participation des citoyens et, finalement, les enjeux et défis qui se posent.

- CRESAS. Écoles et quartiers : des dynamiques éducatives locales. Paris : INRP, 1989, 190 p. ISBN : 2-7342-0228-9

Aboutissement de trois années de réflexion et d’actions menées par un groupe de chercheurs, ce livre montre l’importance des interactions école et quartier à la fois pour la réussite scolaire de tous et pour le développement des quartiers populaires.

-  Dusseau Joëlle, Isambert Jean-Pol. Dispositifs-relais et École ouverte. Paris : Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, avril 2003 http://media.education.gouv.fr/file… Consulté le 18 avril 2010

Ces deux dispositifs s’inscrivent dans la lutte contre l’exclusion : lutte contre l’exclusion sociale pour École ouverte grâce à une ouverture sur des activités culturelles et sportives ancrées autour de l’école et dans l’école pendant les congés scolaires ; lutte contre l’exclusion scolaire pour les dispositifs-relais, qu’une telle situation découle soit d’une décision du conseil de discipline, soit d’un décrochage consécutif à l’échec scolaire ou à des problèmes familiaux ou comportementaux. Le présent rapport se propose, dans une première partie, de rappeler le cadre institutionnel et financier, ainsi que la répartition des deux dispositifs sur le territoire. En second lieu, il s’attache à dresser le bilan des investigations conduites sur le terrain, au niveau des publics accueillis, des contenus et pratiques pédagogiques, de l’encadrement, des financements et partenariats, du pilotage, des résultats. Une troisième partie est consacrée aux propositions pour améliorer le fonctionnement de ces dispositifs et en assurer un développement réussi.

? Glasman Dominique. Regards sur l’accompagnement scolaire. Paris : INRP, 2000, 152 p. ISBN : 2-7342-0662-5

L’accompagnement scolaire s’est fortement développé au cours des vingt dernières années, en particulier dans les “”quartiers populaires””. Ce développement a fait émerger un certain nombre d’enjeux sociaux, scolaires, éducatifs, pédagogiques, présentés dans cet ouvrage.

Glasman Dominique. Réflexions sur les « contrats » en éducation. In : Ville École Intégration. Paris : CNDP, num. 117, juin 1999 http://www.cndp.fr/revuevei/glasman… Consulté le 14 avril 2010 Dans le champ de l’éducation, la notion de « contrat » est de plus en plus fréquemment mobilisée. Des déclarations ministérielles, ainsi que des textes, ont introduit, au cours des dernières années, les « contrats locaux d’accompagnement scolaire », le « contrat de réussite », et plus récemment le « contrat éducatif local ». Et, bien que non formalisés dans des textes, on voit aussi se pratiquer, dans tel établissement, des « contrats » avec un élève, ou avec des parents.

-  Henriot-Van Zanten Agnès, Payet Jean-Paul, Roulleau-Berger Laurence. L’École dans la ville : accords et désaccords autour d’un projet politique. Paris : L’Harmattan, 1994, 192 p. ISBN 2-7384-2864-9

Les villes de banlieues ont fait l’objet d’enjeux politiques forts ces dernières années ; elles ont mobilisé de nombreux acteurs pour repenser leur centralité, leurs rapports avec la grande ville, pour produire de la revalorisation urbaine. Oullins en fait partie et son histoire de petite ville de la banlieue ouest de Lyon, de 1981 à 1991, est exemplaire. L’école y apparaît comme un pivot de l’édification d’un nouvel ordre urbain, comme support d’un projet d’art public contribuant aux processus de différenciation et d’intégration dans la ville et à la valorisation ou à la dévalorisation des territoires. Les auteurs ont voulu saisir ici les liens entre des dynamiques spatiales et des dynamiques scolaires dans le cadre d’un projet politique, à la fois au niveau des finalités poursuivies, des modalités de mise en œuvre et des effets intentionnels ou inattendus.

-  Lemay Louise, Giguère Renée, Marchand Annie. La médiation partenariale en contexte intersectoriel : intervention sociale en émergence, codéveloppement professionnel et recherche. In : Sociétés et jeunesses en difficulté, num. 6. Montréal : Ecole nationale de protection judiciaire de la jeunesse, automne 2008 http://sejed.revues.org/index4002.html Consulté le 12 avril 2010

Au Québec, la mise en place de coordonnatrices et de coordonnateurs d’Équipes d’Intervention Jeunesse contribue à l’émergence d’une nouvelle pratique sociale : la médiation partenariale intersectorielle. Dotés d’un mandat régional, ces coordonnateurs soutiennent les établissements de divers secteurs d’activités tels que la santé, les services sociaux ou l’éducation, pour résoudre diverses impasses cliniques, administratives ou partenariales qui entravent la coordination et la mise en œuvre des services auprès des jeunes et des familles vivant des problèmes multiples.

-  Meunier Olivier. Régulations intermédiaires et pilotage des systèmes éducatifs. In : Lettre d’information de la VST, n° 16. Paris : INRP, mars 2006. http://www.inrp.fr/vst/LettreVST/pd… Consulté le 13 avril 2010

Les questions de la régulation et du pilotage des systèmes scolaires se situent à la croisée des sciences de la gestion, du management, de la sociologie de l’éducation et des sciences politiques. Selon les pays, les modèles de pilotage doivent s’adapter à l’histoire des systèmes scolaires et à l’organisation préexistante des différentes catégories d’acteurs. Cela conduit notamment à renforcer l’évaluation et donc la mise en place d’indicateurs, mais aussi à s’ouvrir à des ajustements locaux qui prennent en compte des demandes plus diversifiées.

-  Pithon Gérard. Construire une communauté éducative. Un partenariat famille-école-association. Bruxelles : De Boeck Université, 2008, 260 p. ISBN : 9782804156992

L’intervention co-éducative en vue de favoriser le développement de l’enfant, sa réussite scolaire et son insertion socioprofessionnelle, a connu au cours des précédentes décennies une évolution structurelle forte. Elle se caractérise par des tendances organisationnelles irréversibles dans les sociétés contemporaines progressistes : socialisation démocratique et contractualisation des rapports sociaux entre les partenaires semblent constituer des lignes de force de ce mouvement… Mais la multiplication des partenariats, la complexification des réseaux concernés, leur gestion conflictuelle due à des instances de pouvoir mal définies ou non pérennes… sont, par contre, des lignes de faiblesse à prendre en compte pour accompagner ces changements. Ce livre aborde ces questions concrètes à partir d’études de cas précises, de recherches de grande envergure, ou d’expérimentations ponctuelles mais significatives.

-  Réseau suisse des partenaires pour l’éducation. Comment améliorer la qualité dans les processus d’éducation de base au Sud ? Actes de l’atelier d’échanges et de réflexion du 1er février 2007, Berne. http://www.reseau-education-suisse…. Consulté le 23 avril 2010

Ouvertures : quelques réflexions de fond sur l’adéquation culturelle et la qualité de l’éducation. Une éducation culturellement appropriée comme condition de la qualité de la scolarisation par Pierre Dasen (Université de Genève). Notes sur l’éducation de qualité par Antonio Faundez (IDEA/EdM). Comptes rendus des travaux de groupe : Quelles sont les options pédagogiques les plus pertinentes pour garantir la qualité du processus d’enseignement et d’apprentissage ? Quels sont les rôles des différents acteurs (internationaux, Etat, organisations communautaires, ONG) dans la mise en œuvre d’une éducation de qualité ? Comment favoriser l’insertion des jeunes dans le cadre et à travers les programmes d’éducation de base ? Synthèse et perspectives.

-  UNESCO. Evaluation des mécanismes de coordination de l’EPT en Afrique subsaharienne : évolution et perspectives. Paris : Unesco, 2007 http://unesdoc.unesco.org/images/00… Consulté le 12 avril 2010

Ce rapport ambitionne d’établir un diagnostique à mi-parcours des différents dispositifs déployés par les principaux acteurs du mouvement EPT pour répondre aux recommandations et directives adoptées par la communauté internationale à Dakar. Cette étude vise à retracer l’histoire, l’évolution, l’actualité et le devenir des mécanismes EPT dans le contexte très concret des réalités nationales, avec le double objectif de déterminer tant le degré d’efficacité réel de ces dispositifs que leur niveau d’adéquation avec l’esprit et la lettre du Cadre d’Action. Couvrant à la fois, les niveaux national, sous-régional et régional, cette évaluation des mécanismes de coordination de l’EPT dans la région Afrique est structurée en trois parties : la genèse et le développement des mécanismes EPT, l’évaluation à mi-parcours des dispositifs actuels, et les perspectives envisagées pour renforcer, rénover et redynamiser des structures de coordination qui se doivent d’être plus inclusifs des différents acteurs et domaines éducatifs impliqués si l’Afrique porte l’espoir d’atteindre l’ensemble des objectifs fixés à Dakar à l’horizon 2015.

Implication des différents acteurs

-  Beauregard France. Représentations sociales des parents et des enseignants de leurs rôles dans l’intégration scolaire d’un élève dysphasique en classe ordinaire au primaire. In : Revue des sciences de l’éducation, vol. 32, num. 3. Paris : INRP, 2006, pp. 545-565 http://www.erudit.org/revue/rse/200… Consulté le 12 avril 2010

Cet article présente une étude dont le but est de mettre en lumière les représentations des parents et des enseignants du primaire de leurs rôles dans l’intégration scolaire d’élèves dysphasiques en classe ordinaire. Pour ce faire, parents et enseignants ont participé à un entretien semi-structuré. Les résultats ont montré que les représentations des participants de leur rôle prennent source dans leurs représentations de l’enfant-élève dysphasique, de l’intégration scolaire, des objectifs poursuivis par celle-ci et des attentes qui en découlent. De plus, ces représentations guident les pratiques des participants. Enfin, des facteurs environnementaux influent sur les pratiques et les représentations pouvant conduire à un engagement plus fort ou un désengagement à l’égard de l’intégration scolaire.

-  Chatelanat Gisela et Pelgrims Greta. Éducation et enseignement spécialisés : ruptures et intégrations. Bruxelles : De Boeck Université, 2003, 248 p. I.S.B.N. 9782804144050 La pluralité des professions, des populations ayant des besoins particuliers et des structures institutionnelles de prise en charge thérapeutique, éducative et scolaire fait de la pédagogie spécialisée un terrain de pratiques fragmenté, tantôt en rupture, tantôt en continuité avec les pratiques relevant des systèmes éducatifs ” ordinaires “. Sur le plan de la recherche, les travaux s’inscrivent dans des disciplines et domaines thématiques divers. S’agit-il d’un champ en rupture avec les sciences de l’éducation, nécessairement soumis à d’autres disciplines, à une approche pluridisciplinaire ou d’un champ intégré aux sciences préoccupées par les phénomènes d’éducation ?

- CONFEMEN. Le renforcement du mouvement parental africain par la pratique d’une véritable dynamique partenariale en vue de la réalisation d’une éducation de qualité pour tous pour tous à l’horizon 2015. Dakar, février 2009 www.actufape.org/app/downloa… Consulté le 21 avril 2010 Submergée par le poids des décisions opérationnelles qu’elle est mal placée pour prendre, mal informée sur la réalité à l’échelon local, l’administration centrale n’a ni le temps ni la capacité de planifier et de piloter efficacement le système. À tous points de vue, la dynamique partenariale semble s’imposer comme l’un des facteurs essentiels de l’amélioration de l’éducation en Afrique.

-  Eduscol. Partenariat avec les associations http://eduscol.education.fr/cid4799… Consulté le 24 avril 2010

On dénombre en France environ un million d’associations en activité régulièrement déclarées en application de la loi de 1901 relative au contrat d’association. Depuis 2007, le partenariat avec les associations est renforcé avec la mise en place de l’accompagnement éducatif, l’accueil des élèves après la classe mobilisant souvent autour de la communauté éducative des intervenants extérieurs.

-  Faublée Elisabeth. En sortant de l’école… musées et patrimoine. Paris : Hachette Éducation, 1992, 142 p. ISBN 2-240-00314-6

Au début œuvre officieuse de pédagogues avant-gardistes, le partenariat école-musée, officiellement instauré en 1977, fournit aujourd’hui le cadre de multiples actions et projets qui, en sollicitant la participation active des élèves, assurent l’ancrage des savoirs scolaires dans le concret. Visant à mobiliser le personnel éducatif en faveur de la pédagogie du patrimoine et de l’éducation du regard, cet ouvrage cherche à stimuler autant l’imagination que la réflexion : d’une étude de tableau au Louvre à celle de la vie des femmes de la Loire, c’est le récit des “1001 aventures” de l’école et du musée qui est ici conté ; c’est ensuite le point de vue de quatre personnalités phares du monde de l’éducation et de la culture qui est exposé.

-  Fondation de France. La coopération parents-enseignants à l’école primaire. In : Journées de rencontres et d’échanges. Actes des journées 26 mai, 2 et 6 juin 2004, 75 p. http://www.fondationdefrance.org/No… Consulté le 28 avril 2010

En introduction de ces journées, Pierre Charbonnel, chercheur à l’Observatoire de l’Enfance précisément, fait un rapide historique de la relation parents-enseignants. Suivent les interventions de spécialistes afin d’aborder le thème sous plusieurs angles (psychologique, pédagogique, sociologique). Ensuite, des travaux en ateliers sont proposés : trois ateliers distincts (un atelier « directeur », un atelier « enseignant » et un atelier « parents ») pour un thème unique, « Les bénéfices tirés de la coopération parents-enseignants pour les adultes ».

-  Gayet Daniel. L’école contre les parents. Paris : INRP, 1999, 128 p.

Entre l’école et les familles, le temps de la communication harmonieuse semble révolu. Tout se passe comme si la coresponsabilité éducative de l’école et des familles se traduisait plus souvent par un rejet des responsabilités sur l’autre que par une recherche commune de solutions. Un état de la question, notamment des courants d’études portant sur les relations écoles-familles et plus précisément sur leur efficacité, qui nous invite à nous interroger sur la façon dont les adultes peuvent collaborer à la réussite des enfants.

-  Guy Geoffroy. La scolarisation des enfants handicapés : loi du 11 février 2005. Conséquences sur les relations entre les institutions scolaires et médico-sociales. Importance du partenariat avec les collectivités locales. Paris : Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, sept. 2005, 24 p. http://lesrapports.ladocumentationf… Consulté le 17 avril 2010

La loi du 11 février 2005, issue d’un long travail de réflexion et de concertation, est aussi le fruit d’une volonté très forte du législateur de donner à la démarche gouvernementale sa pleine capacité à déboucher sur des textes d’application clairs et simples à mettre en pratique. Les propositions formulées dans ce rapport tiennent compte des analyses qu’il faut conduire des conséquences du principe nouveau qui fait de la scolarisation de l’enfant différent la règle là où, jusqu’à maintenant et malgré les progrès réalisés, elle constituait l’exception.

-  Jacob Pascal. Ecole, famille, Etat : les raisons d’une querelle. Les Cahiers de l’éducation, n°18, Paris : IRIE, décembre 2008, 28 p. http://www.recherche-education.org/… Consulté le 17 avril 2010

Le conflit perpétuel entre les familles et l’école, arbitré par l’État, relève d’un climat intellectuel dans lequel chacun se croit en droit d’imposer sa volonté, persuadé que la volonté est en elle même source du droit. Or ce conflit est insoluble tant que l’on n’admet pas la possibilité de penser la relation qui s’établit entre ces trois institutions à partir de la nature propre de chacune. Cette perspective permet en effet de situer la mission de l’école comme la transmission d’une culture dont l’universalité ne se réduit pas à celle d’une citoyenneté nationale, ni aux exigences de la vie économique. Cette transmission s’inscrit subsidiairement dans la mission d’éducation qui revient aux parents, mais dont la finalité est inscrite dans la nature même de la personne de l’enfant.

-  Kabore Benoît, Ouedraogo Michel N. Etudes de cas détaillées de 3 expériences novatrices en matière d’éducation des filles et des femmes en Afrique de l’ouest et du centre et leur mise en échelle dans 5 pays africains. Paris : Unesco, mars 2004 http://www.cieffa.org/IMG/pdf/etude… Consulté le 17 avril 2010 Les objectifs de cette étude sont de faire un examen approfondi de trois expériences novatrices sous forme d’études de cas détaillées en vue de leur reproduction dans cinq pays africains ;de proposer une approche de méthodologie, de stratégie et de planification pour la mise en échelle des expériences jugées pertinentes et porteuses dans cinq pays africains en vue de contribuer à l’accélération de l’atteinte des objectifs de l’EPT en ce qui concerne l’éducation des filles et notamment dans le cadre du fast track.

-  Larivée Serge J., Kalubi Jean-Claude, Terrisse Bernard. La collaboration école-famille en contexte d’inclusion : entre obstacles, risques et facteurs de réussite. In : Revue des sciences de l’éducation, vol. 32, num. 3. Paris : INRP, 2006, pp. 525-543 http://www.erudit.org/revue/rse/200… Consulté le 12 avril 2010

Depuis plusieurs années, des travaux montrent que parents et enseignants auraient intérêt à participer de manière concertée à la réussite des élèves. Ce constat tend à devenir une exigence majeure en ce qui concerne le soutien aux élèves présentant des difficultés, car les rôles joués par les uns et les autres déterminent l’orientation des pratiques sur le terrain, particulièrement en milieu scolaire. En partant des résultats des travaux recensés, le présent article met en lumière des facteurs de réussite, des facilitateurs et des obstacles identifiés qui influencent le type de collaboration ainsi que la qualité des services offerts.

-  Normand-Guérette Denise. Démarche d’intervention préventive expérimentée par des parents d’enfants de maternelle travaillant en partenariat avec les enseignantes. In : Comprendre la famille. Montréal : Presses de l’Université de Québec, 2001, pp. 261-275. ISBN 2-7605-1185-5 http://www.erudit.org/livre/sqrsf/2… Consulté le 12 avril 2010

La présente recherche-action a été conçue afin de mieux comprendre comment actualiser le partenariat entre parents et enseignants dès le début de la scolarisation.

-  Observatoire des politiques culturelles. Actes du colloque national : quelle gouvernance territoriale pour l’éducation artistique et culturelle ? Grenoble : Observatoire des politiques culturelles, 2008, 32 p. http://www.observatoire-culture.net… Consulté le 17 avril 2010-04-17

Le thème de ce colloque donne à réfléchir à l’articulation des politiques territoriales en la matière, au niveau des communes, des départements, des régions, et de se demander comment, en bonne intelligence, des parcours artistiques et culturels cohérents pourraient être proposés de la maternelle au lycée. Où en est-on de la définition de ce concept d’éducation artistique et culturelle ? Comment les dernières mesures avancées le traduisent-elles ? Comment les tiraillements des politi¬ques nationales qu’il faut bien constater dans ce domaine influent-ils sur la construction de démarches locales ? Il est question de la construction d’une politique d’éducation artistique et culturelle à l’échelle territoriale, c’est-à-dire du partage et de l’articulation des responsabilités entre les différents acteurs impliqués.

-  OCDE. Les parents partenaires de l’école. Paris : Editions OCDE, 1997, 232 p. ISBN : 9789264254923

Les parents et la famille sont les premiers éducateurs de l’enfant, mais le système scolaire reconnaît rarement l’importance de leur rôle. L’instruction — et les compétences qu’elle permet d’acquérir — occupant une place toujours plus grande, on se rend de mieux en mieux compte dans de nombreux pays de l’OCDE qu’une coopération étroite entre la famille et l’école aide l’enfant à apprendre plus efficacement. Parallèlement, un mouvement général vers la décentralisation et la responsabilisation des instances locales montre que beaucoup de gouvernements souhaitent impliquer les parents d’une manière plus effective — qu’il s’agisse pour ces derniers de participer aux prises de décision, ou à la conduite de l’établissement scolaire, ou encore d’apporter leur concours aux enseignants en classe. Ce rapport est plus particulièrement axé sur les pratiques et les grandes orientations suivies dans neuf pays de l’OCDE : Allemagne, Canada, Danemark, Espagne, États-Unis, France, Irlande, Japon et Royaume-Uni (Angleterre et pays de Galles).

-  Otayek René. Les sociétés civiles du Sud. Un état des lieux dans trois pays de la ZSP : Cameroun, Ghana, Maroc. Paris : Ministère des affaires étrangères, 2004, 166 p. ISBN 2-11-094144-8 http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IM… Consulté le 28 avril 2010

Au Nord comme dans les pays du Sud, le thème de la société civile fait désormais partie du lexique des acteurs politiques et sociaux nationaux, ainsi que de celui des bailleurs de fonds qui l’ont intégré à leurs répertoires d’action. Cela étant, force est également de constater que le succès de cette notion fait problème, compte tenu de son imprécision, de son caractère extraordinairement polysémique, de l’usage incantatoire qui lui est parfois réservé, voire même de l’instrumentalisation idéologique à laquelle elle se prête volontiers. C’est donc peu dire que, par delà le consensus dont son usage fait l’objet, la notion de société civile recouvre différentes acceptions et réalités. Cette diversité est patente en ce qui concerne les trois cas retenus ici mais celle-ci n’interdit pas la comparaison féconde. Toutefois, si, dans les trois pays étudiés s’observe une dynamique comparable d’objectivation et de légitimation de l’ « acteur collectif » société civile, celle-ci n’est pas exclusive de dynamiques divergentes de cooptation et de clientélisation de certaines organisations et/ou figures de proue de la société civile. C’est l’hypothèse centrale autour de laquelle est articulée cette étude.

-  La place et le rôle des parents dans l’école. Paris : INRP, 2001, 30 p. ISBN 2-7342-0839-3

Brochure d’information. Dossier thématique dans le cadre de la recherche “Ecole primaire” piloté par l’INRP. Etat de la question. La réflexion est abordée sous l’angle suivant : l’ouverture de l’école aux parents, la communication, le partenariat parents et enseignants ont une incidence forte sur la réussite scolaire des enfants.

-  Les parents à l’école. In : Revue internationale d’éducation. Sèvres : CIEP, num. 31, 2002, pp. 23-127

Les relations parents école. Regards sur des systèmes différents à travers le monde. Une relation nouvelle pour l’école Irlandaise qui se modernise. Une coopération antinomique en Italie. Parents et école en France : un mariage forcé ? Les disparités du système fédéral brésilien. Implication des parents dans une école primaire défavorisée de Boston. Le rôle essentiel des parents au Danemark dans un système déconcentré. Les parents et l’école en Afrique de l’Ouest.

-  Puimatto Gérard. Les réseaux numériques éducatifs, régulateurs, acteurs et vecteurs de l’évolution des pratiques et de l’organisation des établissements et de l’institution scolaire, Université Paris 13 UFR des Sciences de l’information et de la communication (Ecole doctorale “Vivant et Société”), 2006, 700 p. http://edutice.archives-ouvertes.fr… Consulté le 14 avril 2010

Cette thèse décrit comment divers réseaux, regroupés plus ou moins artificiellement sous le terme générique de réseau numérique éducatif, se sont développés dans le système scolaire français de 1987 à 2005. Son premier objet est de montrer comment les contributions de la télématique, des réseaux locaux, d’Internet, des Intranet et des espaces numériques se sont ajoutées les unes aux autres pour former un ensemble stratifié. Le second est d’examiner comment ces réseaux se sont installés comme une composante du développement d’une communication scolaire médiatisée. Ce processus est appréhendé sous les éclairages de la technique, des usages et de l’organisation, selon des niveaux de développement qui se déplacent progressivement de l’individu et de l’établissement vers d’autres échelles : l’académie, le territoire, la collectivité, le système éducatif. La démarche de recherche s’inspire de la théorie de l’acteur-réseau appliquée dans une perspective visant à examiner les modalités d’innovations sociotechniques ?

- Reichenau, Christophe. Partenariats école – musée : Quel rôle pour l’école ? L’exemple du canton de Berne. In : Rencontre « mediamus » Romandie, 19 avril 2010, Lausanne, 7 p. http://www.mediamus.ch/picture/uplo… Consulté le 23 avril 2010-04-23

L’intervention porte sur le projet « éducation et culture » initié par le canton de Berne dans le cadre de la Stratégie culturelle et de la nouvelle Stratégie cantonale de la formation qui ont notamment pour objectif de renforcer la présence de l’art et de la culture à l’école et d’offrir aux élèves de tous les degrés d’enseignement un meilleur accès à la création artistique et à la culture sous toutes ses formes. L’intervenant traite également des questions de la place des musées dans ce projet et de la culture à l’école.

-  Tchegho Jean-Marie. Enfants, parents et communauté des droits inaliénables pour des devoirs incontournables. Yaoundé : Éditions Démos, 2003, 96 p. ISBN : 9956411019

Cet ouvrage tente de remettre les pendules à l’heure en montrant que les enfants, les parents et la communauté sont trois maillons sociaux intimement solidaires, ayant conjointement des droits inaliénables et des devoirs incontournables qui concours tous à l’harmonie et la convivialité sociales. Le premier chapitre porte sur la définition des concepts, compte tenu de la diversité des cultures et des contextes sociaux qui fait que le même terme ne désigne pas toujours la même chose ou la même réalité. Le deuxième chapitre est consacré, d’une part à la valeur de l’enfant selon les contextes culturels et sociaux, et d’autre part aux droits de l’enfant structurés en devoirs des parents et de la communauté vis-à-vis des enfants et de chaque enfant à l’égard des autres enfants. Le troisième chapitre analyse les droits des parents sur la base des devoirs des enfants et de la communauté vis-à-vis des parents et de chaque parent à l’égard des autres parents. Enfin le quatrième chapitre décrit les droits de la communauté en partant des devoirs des enfants et des parents vis-à-vis de la communauté.

-  UNESCO. Rapport mondial de suivi sur l’EPT 2010 – Atteindre les marginalisés. Paris : Unesco, 2010, 48 p. http://www.solidarite-laique.asso.f… Consulté le 12 avril 2010

Une décennie s’est écoulée depuis que des dirigeants mondiaux ont adopté les objectifs de l’éducation pour tous. Des progrès ont été accomplis, mais des millions d’enfants ne peuvent toujours pas exercer leur droit à l’éducation. Atteindre les marginalisés identifie certaines des causes profondes du désavantage et donne des exemples de politiques et de pratiques ciblées qui combattent avec succès l’exclusion. Avec pour toile de fond la crise économique mondiale, le Rapport appelle à un renouvellement de l’engagement de financement des donateurs d’aide et des gouvernements bénéficiaires afin d’atteindre les objectifs de l’éducation pour tous d’ici à 2015.