Message de nouvel an du Secrétaire général de la CONFEMEN, Professeur Abdel Rahamane BABA-MOUSSA
12 janvier 2021
Recrutement d’un Consultant individuel, expert en plaidoyer sur la préscolarisation en Afrique subsaharienne
12 février 2021

Journée internationale de l’éducation

Message du Secrétaire général de la CONFEMEN

La Journée internationale de l’Éducation est célébrée ce 25 janvier sous le thème « Relancer et redynamiser l’Éducation pour la génération COVID-19 ». L’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 24 janvier comme Journée de célébration et de reconnaissance du rôle de l’éduction pour la paix et le développement. La présente édition est axée sur trois sous-thèmes : les héros de l’apprentissage, l’innovation et le financement.

Le thème central et les sous-thèmes de l’édition de 2021 témoignent, si besoin en était, des difficultés et des défis auxquels les systèmes éducatifs sont confrontés au cours de cette pandémie de COVID 19. Ils témoignent également des sacrifices et des solutions innovantes qui ont été déployés pour assurer la continuité pédagogique.

Fidèle à son engagement d’accompagner ses Etats et gouvernements membres dans la réalisation d’une éducation inclusive et de qualité pour tous, la CONFEMEN a organisé quatre réunions de niveau ministériel qui ont permis de prendre des mesures importantes pour faire face aux conséquences de cette crise sanitaire qui n’a épargné aucun pays. Des mesures importantes ont été prises pour non seulement assurer la continuité pédagogique mais aussi réussir le déconfinement scolaire à travers le partage de bonnes pratiques et des ressources numériques.

Une des réponses remarquables et salutaires a été la démarche adoptée par les ministres de l’Education de la CONFEMEN pour une «Solidarité francophone éducative et sociale agissante». C’est dans ce cadre qu’il faut situer l’initiative de renforcement des capacités des élèves et des enseignants « imaginecole » à travers une collaboration fructueuse entre le Ministère français de l’Éducation nationale, la CONFEMEN, l’OIF et l’UNESCO. Cette initiative atteste de la place accordée au partenariat dans la recherche des solutions durables pour le développement des systèmes éducatifs.

Les efforts pour mettre en œuvre les solutions envisagés se trouvent souvent confrontés à un certain nombre de difficultés, notamment l’insuffisance du matériel et de connexion Internet, des problèmes d’infrastructure et un manque de formation des enseignants et d’accompagnement des parents pour assurer le suivi des apprentissages.

La CONFEMEN s’est engagée avec ses partenaires de la Coalition mondiale pour l’Education et de la future Alliance francophone pour l’Education dans la voie d’instauration d’une culture numérique durable en éducation sous-tendue par des actions de renforcement des dispositifs de formation et d’évaluation. Dans cette perspective, le Programme d’analyse des systèmes éducatifs de la CONFEMEN (PASEC) et l’Observatoire de la qualité de l’Education (OQE) sont des outils qui resteront à la disposition des pays pour améliorer leurs politiques éducatives.

L’intérêt porté aux résultats de la deuxième évaluation internationale (PASEC2019) confirme le rôle central de l’évaluation pour la qualité de l’Education. Le rapport international de cette évaluation est publié sous le thème «Qualité des systèmes éducatifs en Afrique subsaharienne francophone : performances et environnement de l’enseignement-apprentissage au primaire».

Agir plus, agir ensemble, agir pour tous pour une éducation inclusive et de qualité !

Bonne commémoration de la Journée internationale de l’Education

Professeur Abdel Rahamane BABA-MOUSSA

Secrétaire général de la CONFEMEN