Renforcement du partenariat de la CONFEMEN avec la France et le Canada-Nouveau-Brunswick
11 juillet 2019
Recrutement d’un Cabinet pour l’audit organisationnel de la CONFEMEN : report de la date de dépôt des candidatures au 2 août 2019
16 juillet 2019

La CONFEMEN à la Conférence internationale G7 France/UNESCO

De droite à gauche : M. Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse de la République française ; Mme Audrey Azoulay, directrice générale de l’UNESCO, M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires

La CONFEMEN a participé à la Conférence internationale G7 France/UNESCO tenue le 05 juillet à Paris sur le thème “Innover pour émanciper les filles et les femmes par l’éducation”. La délégation de la CONFEMEN, présidée par l’Honorable Dominic Cardy, président en exercice, était composée aussi du Professeur Abdel Rahamane BABA-MOUSSA, Secrétaire général, M. Hilaire HOUNGPODOTE, Coordonnateur du PASEC et M. Ludovic LEVASSEUR, Conseiller en politiques éducatives.

Les ministres de l’éducation des pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad) et du Sénégal et leurs homologues du G7 (France, Italie, USA, Japon, Allemagne, Angleterre, Canada) ont participé à cette rencontre.

Les tables rondes interactives qui ont réuni un millier de participants étaient centrées sur les mesures et actions nécessaires pour favoriser et accélérer les innovations au service de l’éducation et de l’émancipation des filles et des femmes, ainsi que de l’égalité de genre dans et par l’éducation.

© L. Levasseur / CONFEMEN Mme Catherine Cano, administratrice de l’OIF participe à un panel de haut niveau sur le thème : Lier les questions d’éducation, de santé et de nutrition pour faciliter l’éducation des filles

© L. Levasseur / CONFEMEN M. Daouda Mamadou Marthé, Ministre de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique du Niger en compagnie du SG

© L. Levasseur / CONFEMEN Mme Catherine Cano, administratrice de l’OIF avec le Secrétaire général de la CONFEMEN

Organisée par la présidence française du G7, en collaboration avec l’UNESCO, la conférence avait pour objectifs de mettre en lumière des initiatives et solutions innovantes pour améliorer l’accès des filles et des femmes à une éducation de qualité et offrir des opportunités d’apprentissage indispensables pour leur vie et leur carrière professionnelle ; d’offrir un espace pour de nouvelles collaborations afin de faire progresser l’émancipation des filles et des femmes dans et par l’éducation et enfin d’encourager à une action collective afin d’atteindre les engagements de l’Agenda 2030 en faveur de l’éducation des filles, de l’émancipation des femmes et de l’égalité de genre.

Trois grands thèmes ont été abordés : les liens entre l’éducation, les infrastructures et les questions de santé et de nutrition, le renforcement des compétences et de l’accès à l’emploi grâce à la science et aux technologies numériques et l’innovation pour combattre les stéréotypes.

Dans son intervention lors de la cérémonie d’ouverture ” Pourquoi avons-nous besoin d’innovation ?“, M. Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse de la République française a déclaré que les cinq sujets essentiels pour tous les systèmes éducatifs du monde sont : 1) l’école maternelle 2) l’égalité filles-garçons 3) la formation des professeurs 4) l’enseignement professionnel 5) la lutte contre le harcèlement.

 

© L. Levasseur / CONFEMEN De droite à gauche : M. Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse de la République française ; Mme Audrey Azoulay, directrice générale de l’UNESCO, M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires

Le Président en exercice et le Secrétaire général de la CONFEMEN ont saisi l’occasion pour échanger avec des personnalités présentes à la rencontre, notamment les ministres de l’Education nationale du Burkina Faso, du Niger et du Sénégal .

© L. Levasseur / CONFEMEN M. Stanislas Ouaro, Ministre de l’Éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales du Burkina Faso en compagnie du Secrétaire général

© L. Levasseur / CONFEMEN Le président de la République française SE M. Emanuel Macron en compagnie de jeunes africains de la société civile

 

© L. Levasseur / CONFEMEN M. Mamadou Talla, Ministre de l’Éducation nationale du Sénégal en compagnie du Secrétaire général

Pour le Secrétaire général de la CONFEMEN, l’éducation des filles est une bonne porte d’entrée pour améliorer la qualité des systèmes éducatifs des pays de la Francophonie. Cela permettre en effet de relever de façon substantielle la plupart des indicateurs pour lesquels des écarts considérables existent entre garçons et filles. Ce sont ces indicateurs qui permettent principalement de mesurer la qualité de l’offre éducative.

La CONFEMEN s’engage à poursuivre le dialogue au niveau des ministres des pays membres afin que les grandes recommandations de cette réunion soient effectivement mises en œuvre.