Recrutement Consultant spécialiste IRT
2 septembre 2013
Déclaration des ministres de la CONFEMEN pour l’après 2015
9 septembre 2013

La CONFEMEN au service du développement de l’éducation dans les pays francophones

La réunion du Bureau qui s’est tenue en juin dernier à Liège en Belgique a été l’occasion de réaffirmer le rôle et l’importance de la CONFEMEN dans le domaine de l’éducation par le biais d’un plaidoyer ratifié par les participants à la rencontre. En tant que première institution francophone, la CONFEMEN a acquis une expérience solide en matière d’analyse des politiques éducatives, de mesure de la qualité des apprentissages et des performances des systèmes éducatifs, qui mérite d’être capitalisée.

En effet, en 50 ans d’existence, la CONFEMEN a contribué à l’enrichissement des discussions sur le développement des systèmes éducatifs des pays francophones.

Les thématiques développées s’inscrivent toutes dans le prolongement des actions menées depuis quelques années en faveur des objectifs de l’Éducation pour tous (EPT). De plus, la CONFEMEN travaille en synergie avec des partenaires, dans la réalisation de ces objectifs dans les pays, particulièrement depuis le Forum de Dakar en 2000. Elle a contribué aux avancées significatives constatées dans le domaine de l’accès à l’éducation, de la qualité et de la gouvernance des systèmes éducatifs dans les États et gouvernements membres.

Ces actions ont permis à la CONFEMEN de bien se positionner sur le plan international et d’avoir une visibilité et une notoriété grâce à son expertise reconnue dans le domaine de l’évaluation, notamment pour l’amélioration de la qualité des enseignements/apprentissages et du pilotage des systèmes éducatifs.

C’est pour mieux soutenir ce dynamisme et continuer à renforcer les liens de confiance établis avec les États et gouvernements membres que le Programme d’analyse des systèmes éducatifs de la CONFEMEN (PASEC) s’est renforcé par l’adoption d’une réforme permettant d’avoir un plus grand impact sur les politiques éducatives. En outre, il participe à la diffusion des méthodes d’évaluation et au renforcement des capacités des pays du Sud.

Par ailleurs, l’appartenance de la CONFEMEN à la Charte de la Francophonie et son attachement à l’éducation ont été constamment réitérés à travers toutes les réunions d’instances et les réunions internationales, ainsi que lors des différents Sommets de la Francophonie. La CONFEMEN est une référence en matière d’appui multilatéral aux politiques éducatives ; ce qui lui confère un rôle essentiel dans la recherche de la satisfaction des besoins et aspirations des élèves et des enseignants, en phase avec les besoins exprimés par les États et gouvernements. Elle offre un espace de discussion pertinent, de dialogue et de concertation pour les ministres.

Forte de 44 États et gouvernements membres, la CONFEMEN poursuit sa mission d’informer sur l’évolution des systèmes éducatifs, de réfléchir sur des thèmes d’intérêt commun en vue d’actions concrètes à poser dans le secteur éducatif et de formuler des recommandations pour appuyer les politiques régionales et internationales en matière d’éducation et de formation. Elle fait la promotion de l’accès à une éducation de qualité, inclusive et équitable pour tous. Sa contribution au rayonnement de la Francophonie est incontestable. L’action de la CONFEMEN est aujourd’hui intégrée dans les politiques nationales des États et gouvernements membres et s’inscrit dans la durée pour contribuer à l’amélioration des systèmes éducatifs. La CONFEMEN est l’un des rares espaces d’échange et de cadres de concertation des ministres d’éducation francophones, aussi elle mérite le soutien de l’ensemble des acteurs de l’éducation et de la communauté internationale.

À travers ce plaidoyer, les ministres membres du Bureau de la CONFEMEN réaffirment leur volonté pour le maintien de l’institution comme instance politique autonome leur permettant de s’exprimer de manière commune et solidaire sur les grands débats portant sur le développement de l’éducation au sein de la Francophonie, en prenant particulièrement en compte les enjeux auxquels doivent faire face les pays du Sud. La CONFEMEN s’engage résolument  à traduire en actes concrets les décisions des Chefs d’État et de gouvernement de la Francophonie en matière d’éducation et de formation.