Réunion du Bureau de la CONFEMEN au Bénin (8 – 10 mai 2017)
4 mai 2017
Appel à candidature au programme de bourses d’études de l’Université de Moncton
17 mai 2017

Session 2017 de la réunion du Bureau de la CONFEMEN

1La session 2017 du Bureau de la Conférence des Ministres de l’Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN), vient de s’ouvrir à Cotonou au Bénin sous la présidence du Ministre gabonais de l’Éducation Nationale.

Face aux quelques 150 participants dont les Ministres du Bénin, du Cameroun et du Canada membres du présidium, Florentin MOUSSAVOU a souligné l’intérêt d’examiner l’agenda qui pointe des priorités dans les échanges entre experts de l’Éducation, correspondants nationaux et représentants des partenaires financiers et techniques.

Il s’agit entre autres, de l’évaluation groupée du Programme d’analyse des systèmes éducatifs (PASEC2014) concernant 10 pays ; la nouvelle évaluation groupée PASEC2019 dont le Gabon fait partie ; la Charte de la gouvernance des systèmes éducatifs ; la validation des rapports techniques et financiers qui intègre un audit des ressources humaines ainsi que la stratégie de recouvrement des contributions des pays membres.

Le Ministre Moussavou a exhorté les États membres à élever le niveau des efforts et des actions destinés à bâtir la nouvelle école, celle qui donne la chance à tous les enfants de toutes les classes sociales vivant dans les milieux urbains et ruraux.

Une ambition saluée par le Ministre béninois des Enseignements Maternel et Primaire, Salimane KARIMOU qui a traduit la volonté du Gouvernement de son pays de s’engager dans la poursuite des objectifs du développement durable dans son volet “Éducation”.

Les appuis financiers multiformes de l’Organisation Internationale de la Francophonie, de l’Agence Française de Développement et de l’Organisation des Nations-Unies pour l’Education, la Science et la Culture ont été salués par le Secrétaire Général de la CONFEMEN.

Jacques BOUREIMA KI s’est félicité des actions menées pour donner plus de lisibilité à cette organisation francophone.

Après la phase d’ouverture, les participants se sont penchés sur l’examen des instruments du PASEC et les rapports qui seront soumis à l’adoption par les Ministres ce mercredi, au même titre que les textes de mise en route du nouvel Institut Francophone pour l’Éducation et la Formation qui sera présenté par Monsieur TANAWA son Directeur.

Une vingtaine de chaînes de télévisions, de radios, d’organes de presse écrite et en ligne couvrent cette rencontre de la Cotonou.

 

Edgard NZIEMBI DOUKAGA